Femmes / Filles

Pour les femmes et filles il existe des informations spécifiques sur certains sujets.

Médicaments

L’Agence nationale de sécurité du médicament en France a émis l’avertissement suivant : Ne pas prescrire de valproate chez les filles, les adolescentes, les femmes en âge de procréer et les femmes enceintes, sauf en cas d’inefficacité ou d’intolérance aux alternatives médicamenteuses. Les enfants exposés pendant la grossesse aux médicaments à base de valproate ou ses dérivés présentent un risque élevé de malformations congénitales ainsi qu’un risque accru de troubles graves du développement.

Compte tenu de ces risques, la prescription et la délivrance de ces médicaments pour les filles, adolescentes, femmes en âge de procréer et femmes enceintes ont été restreintes

depakine interdit grossesse

Ne cessez pas vous -même vos médicaments mais parlez-en à votre médecin

Épilepsie et cycle menstruel

L’augmentation de la fréquence des crises en rapport avec le cycle menstruel, appelée épilepsie cataméniale (EC), est fréquente, mais sa prise en charge thérapeutique demeure difficile. 10 à 70 % des femmes décrivent une aggravation des crises lors de l’une des 3 périodes du cycle menstruel. En pratique, on demande à la patiente de tenir un calendrier de ses crises et des menstruations sur plusieurs cycles, afin d’établir un diagnostic précis de l’EC pour essayer de cibler au mieux les traitements. Si le diagnostic est suspecté, une prise en charge concertée entre le neurologue et le gynécologue est souhaitable.

Contraception

Il y a des interactions possibles entre les contraceptifs hormonaux et les médicaments anti-crises. Ces interactions peuvent réduire l’efficacité de la contraception. Parlez-en au gynécologue et au neurologue !

Grossesse

Une femme avec un épilepsie peut devenir mère, voir à ce sujet 4 petits films par le professeur Sophie Dupont

Allaitement

Après l’accouchement, l’allaitement maternel est possible et permet même d’éviter le syndrome de sevrage du bébé aux médicaments reçu pendant la grossesse. Des chercheurs du CHU de Bergen en Norvège ont publié une nouvelle rassurante pour les futures mamans avec une épilepsie. Dans la revue scientifique JAMA Neurology, cette étude conclut qu’un allaitement d’un an pourrait limiter les risques liés à l'exposition du bébé aux médicaments antiépileptiques pendant la grossesse. L’étude prône que les femmes souffrant d'épilepsie devraient être encouragées à allaiter leurs enfants

Parentage

En ce qui concerne le parentage beaucoup dépend des crises et de leur fréquence et de leur manifestation. Dans le cas de crises fréquentes il faut prévoir des précautions pour éviter que le bébé ne soit impliqué dans une chute ou est exposé à des risques de blessures lors d’une crise de la mère ou du père. N’hésitez pas à appeler l’AAPE pour discuter des précautions à prendre.

Sachez qu’il existe deux livres en allemand pour enfants pour expliquer l’épilepsie de la mère à son enfant, ils sont disponibles auprès de l’AAPE.

Mamas Kopfkarussell
Das Geheimnis um das Stehaufmännchen-Mama